Consentement éclairé

           

 

Définition:

La notion de consentement éclairé, qui implique que le médecin est tenu de présenter clairement au patient tous les risques d'une conduite thérapeutique, est pourtant relativement récente.
Instauré depuis la Loi du 4 mars 2002, le respect du consentement du patient impose :
- qu’aucun acte médical ne peut être pratiqué sans ce consentement libre et éclairé du patient ;
- le médecin doit respecter la volonté de la personne ;
- lorsque la personne est hors d’état d’exprimer sa volonté, aucun acte ne peut être réalisé, sauf
urgence, sans que la personne de confiance, ou la famille, ou à défaut un de ses proches ait
été consulté.

         
            Principes
           Les caractéristiques du consentement
           La forme écrite est recommandée, parfois obligatoire
           Droit au refus des soins