les végétations

ces quoi les végétations ?

Les végétations adénoïdes correspondent à une augmentation du volume des amygdales du pharynx situées en arrière de la paroi postérieure du rhinopharynx (cavité faisant communiquer le nez avec le pharynx), et survenant chroniquement (dans le temps).

Les amygdales sont des formations lymphoïdes en forme d'amande, situées au fond de la bouche, sur le pourtour du pharynx.

Les amygdales les plus importantes, et les plus volumineuses, sont les amygdales palatines, de part et d'autre de la luette (appendice en forme de cône faisant suite au palais et située en arrière de celui-ci).

L'amygdalite constitue l'inflammation des amygdales.

Classification:

 

On distingue :

  • Les amygdales pharyngiennes situées à l'arrière-fond des fosses nasales. L'augmentation de volume de ces follicules constitue les végétations adénoïdes.


  • Les amygdales linguales situées à la base de la langue (face dorsale de la langue).


  • Les amygdales vélopalatines situées sur la face postérieure du voile du palais. Ces organes ont une longueur de 13 à 18 mm, de forme ovoïde. Chaque amygdale palatine est située entre les piliers du voile du palais.


  • Les amygdales tubaires situées autour des orifices de la trompe d'Eustache. La trompe d'Eustache est le conduit de nature cartilagineux et osseux, allant de la cavité située derrière le tympan jusqu'au pharynx (partie du pharynx correspondant aux fosses nasales) plus précisément le naso-pharynx. Elles sont appelées également amygdales de Gerlach ou amygdales de la trompe.



Symptômes:


Les végétations adénoïdes surviennent le plus souvent chez l'enfant, provoquant :

 

  • Des rhinopharyingites.
  • Des otites sérieuses.
  • Des otites moyennes aiguës à répétition.

 

Physiologie:

 


Les amygdales interviennent dans la défense de l'organisme contre les microbes.

Elles fabriquent des leucocytes (globules blancs) plus spécifiquement des lymphosites et produisent des anticorps  dont l'ensemble constitue une barrière à l'entrée des voies aériennes supérieures.

Les bactéries et les particules emprisonnées dans les cryptes amygdaliennes traversent l'épithélium muqueux (couche de cellules recouvrant la surface des amygdales) et parviennent au tissu lymphatique où elles sont détruites dans la majorité des cas.

Par la suite les cellules immunitaires composant le tissu lymphoïde gardent une mémoire des agents pathogènes (à l'origine de maladies) appelée la mémoire immunitaire.



Technique médicale:

Si, malgré un traitement médical bien suivi, les résultats sont médiocres, on procède alors à leur ablation (on retire les végétations adénoïdes), il s'agit de l'amigdalectomie ou tonsillectomie.

Certaines équipes médicales font des injections de mésothérapie en utilisant des vaccins localement.

Cette technique donne quelquefois de bons résultats à condition de ne pas utiliser de cortisone.

 

Traitement:

  • La survenue d'angines à streptocoque  qui récidivent.
  • Le segment péri-amygdalien.
  • L'obstruction du pharynx par une augmentation dU volume des amygdales et certaines formes d'inflammations appelées amygdalites cryptites chroniques surinfectées.

La principale complication de cette intervention chirurgicale est une hémorragie,  susceptible de survenir dans les douze premières heures après l'amygdalectomie, soit au bout d'une semaine, c'est-à-dire au moment où les fragments de tissu qui sont éliminés par la cicatrisation, tombent.

Actuellement on utilise de nouvelles méthodes chirurgicales permettant de réduire le risque hémorragique de cette intervention.